à l’école !


 
Mon entrée, vêtue d’un horrible tablier gris se fit au cours préparatoire de l’école communale des filles  de mon village et à côté  à mon grand désespoir il y avait l’école des garçons, je dis cela car déjà à cet âge j’étais amoureuse de mon petit voisin Marc qui ne voyait que par une petite peste de gamine blonde qui n’habitait pas loin et qui était totalement détestable, pas comme moi.Les deux écoles étaient séparées par un grillage et pendant les récréations après avoir joué à la marelle, je longeais et je m’appuyais dessus pour apercevoir mon bel amoureux, ce n’était pas facile et il arrivait même que je retourne en classe, les zébras marqués sur ma joue.
 
 Je n’etais pas souvent présente, j’avais pris la fâcheuse habitude de me casser le bras gauche, le radius et le cubitus pour être précise et cela arriva six fois dans la même année, c’était la même chanson je m’écrabouillais et vlan le bras cassait, toujours celui de gauche.
J’allais à l’hôpital, on opérait, les chirurgiens consolidaient avec des plaques de fer les fractures étant importantes et quelques temps après je revenais à l’école le bras dans un très gros plâtre qui s’appelait un manchon. Pendant ce temps je n’écrivais pas car j’étais gauchère, et ainsi j’évitais les lignes d’écriture qui de toute façon ne me plaisais pas .
 
Je me souviens qu’ainsi j’attirais l’attention des maîtresses qui avaient une peur bleue de me voir trébucher, j’étais devenue aussi la terreur de la cour d’école car toutes les petites filles qui s’approchaient de trop près pour m’embêter, subissaient le même sort qui consistait à envoyer le platron sur la tête des petites malheureuses qui revenaient en pleurant avec un bleu.
 
Il y avait les bons-points, les petites et grandes images qui récompensaient les meilleures élèves et puis pour les autres,le coin et la punition suprême était sans aucun doute le bonnet d’âne dont personne ne revenait indemne, le tirage d’ oreilles était du paysage quand il arrivait que même avec le buvard nous faisions un pâté sur notre vieux cahier.
 
Le pire moment de l’année était sans doute le classement ou chacune attendait son tour et rêvait d’être dans les premières, mais surtout pas dans les dernieres, et puis et surtout il y avait le plus beau et le plus émouvant moment, celui des grandes vacances ou ensemble dans la cour de l’école, nous crions toutes à tue tête …
 
C’est les vacances
les cahiers au feu
les maitresses au milieu !
 
Et croyez moi ce jour là était pour moi un pur moment de paradis ! 
 
 
 
Publicités

6 Réponses

  1. guichou

    Encore un beau souvenir d’enfance raconté comme tu sais si bien le faire. Mais à sa lecture j’ai remarqué que ton surnom de "miss cata" n’est pas récent. Beaucoup de casse déjà à l’époque ! Pour moi c’était tablier rouge et blanc à petits carreaux que j’avais la sale manie de laver tous les soirs et s’il n’était pas tout à fait sec le matin eh bien je terminais au fer à repasser, au grand désespoir de ma maman, mais cela c’était en CE1 ou CE2 ! lol ! bisous

    J'aime

    1 octobre 2009 à 14 h 44 min

  2. joelle

    On s’y croirait ma puce, j’espère que tu vas continuer à nous raconter la suite parce que c’est un régal de te lire !!!Les aventures de miss cata ont commencé au berceau, je pense, et apparemment ce n’est pas prêt de s’arrêter vu les évènements !!!!!Passe un bon w-e, je pars demain jusqu’à dimanche soir Plein de gros bisousssssss

    J'aime

    1 octobre 2009 à 15 h 08 min

  3. mamie

    C’est tout à fait ça, qui n’a pas le souvenir d’un garçon qu’on lorgnait plus que les autres, quant aux images et bon points, il y avait 2 clans, ceux qui s’en foutaient totalement et ceux qui effectivement étaient trés inquiets de savoir si ce bon point il l’aurait ou pas . Je pense que cette école est celle qui existait avant …. heuuuu …. 1970 ? BZZZZ @++++

    J'aime

    1 octobre 2009 à 15 h 43 min

  4. Michel

    Un bon moment passé à lire cette histoire………..Bises et amitiés du Cotentin …………

    J'aime

    1 octobre 2009 à 19 h 26 min

  5. Les Etellois

    C’est émouvant tout ça et je me souviens moi aussi de mon école primaire.Tu racontes bien, on s’y croirait,bises,Mo

    J'aime

    1 octobre 2009 à 20 h 04 min

  6. mamie

    Bonjour, Aujourd’hui pour l’instant tout va bien, je sens que ça va être une journée calme ….. mon pauvre oiseau est reparti au paradis des oiseaux et mon carreau est remplacé, j’attends donc le froid de pied ferme ….. mdrrrrbzzzzz

    J'aime

    2 octobre 2009 à 6 h 58 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s