Sacré monde !


 
Savez vous ce que c’est que d’avoir la boule au ventre les amis, parce que moi au jour J-5 elle devient de plus en plus énorme et c’est une horreur. A l’approche de la reprise du boulot après quelques vacances bien méritées, l’angoisse commence à monter, les nuits se font plus speed, les journées raccourcissent énormement, le moral baisse et l’envie de fuir arrive au grand galop.
 
Il est vraiment étrange de constater combien il peut devenir de plus en plus difficile de reprendre le chemin du boulot. Je bosse depuis 1977 et j’ai toujours aimé travailler c’est une façon d’apprendre, de communiquer, de s’ouvrir sur le monde, d’évoluer, de s’affirmer, de se forger son caractère, c’est aussi une façon de prendre son autonomie, de s’envoler et parfois même de se surpasser, c’est un défi pour les autres mais avant tout pour soi même et c’est ce qui fera ce que nous deviendrons plus tard.
 
Pourtant je n’ai plus envie car le monde a bien changé, des collègues sont partis et d’autres sont venus, les rigolades dans les offices se sont tue, les amitiés se sont dégradées, le pouvoir a pris le dessus, les clans sont apparus, la solidarité n’est plus, les coups bas sont venus, l’individualisme  a fait son apparition ainsi que les dénonciations. Les insultes fusent, les méchancetés en tout genre sont de mises, les calomnies se font plus précises et le mépris des différences ont  vraiment le dessus.  
 
Alors que faire, il faut trouver une solution pour ne pas sombrer, il faut fuir un poste devenu impossible à vivre pour la seule femme dans ce service que je suis, bref en fait le mot est lancé, il faut baisser le pantalon il n’y a que cette solution puisque comme par une magie noire le monde autour de vous est devenu sourd aux conditions de travail lamentable qui se font jour.
 
Il ne reste plus qu’à recommencer ailleurs et c’est la solution prise par une hierarchie reconnait les choses mais qui n’ose pas froisser les principaux interressés, des fois que…  et recommencer c’est ce que je vais faire lundi en prenant un nouveau poste aux archives médicales, un monde  totalement inconnu avec de nouveaux partenaires et de nouveaux horaires. Les amis, J’ai le trac qui monte petit à petit  et ce jusqu’au jour J comme une gosse qui irait au tableau pour la première fois.
 
 
Moralité :
 
 Ce n’est pas  pas négatif, pas optimiste, mais c’est  une  juste réalité d’un monde dans lequel nous vivons  et  je vais devoir affronter la réalité avec une pointe d’humour, autrement je risque  bien de passer  à côté .
 
Publicités

8 Réponses

  1. joelle

    Je comprends si bien ce que tu ressens ma puce mais je sais aussi que tu vas trouver le moyen de surpasser tout ça !!!Restes comme tu es avec ta conception de la vie, ton humanité, tes convictions et ton humour, je t’adore comme ça !!!Bonne journée ma joceUn énorme bisoussssss

    J'aime

    6 octobre 2009 à 10 h 29 min

  2. zazabelle

    je comprend ce que tu ressens..je reprend le travail lundi apres 2 ans et demi et dans un nouveau service..l’angoisse grimpe aussi apres le bonheur d’y retourner…..alors lundi on sera deux a etre tendues..bonne journee en attendant…

    J'aime

    6 octobre 2009 à 10 h 44 min

  3. mamie

    moi auusi je comprends, je vois autour de moi toutes ces conditions de travail que tu viens d’évoquer …. mais je crois comprendre que tu vas ouvrir une nouvelle porte et ça c’est positif, un nouvel environnement de nouvelles têtes, une nouvelle mission, voila tous les ingrédients pour repartir, n’ai pas de crainte, la personne à qui je pense et qui vient de vivre cette situation…… maintenant , elle est soulagée et elle recommence à vivre sans cauchemars ….. courage !!!!! @++++

    J'aime

    6 octobre 2009 à 10 h 58 min

  4. Monique

    chat échaudé craint l’eau froide, ça ira mieux sur place, dans le feu de l’action, tiens bon, vas au boulot lundi, bisous

    J'aime

    6 octobre 2009 à 11 h 03 min

  5. guichou

    Voilà un tableau réaliste de la société actuelle ! même si je n’en ai pas été victime personnellement, je sais qu’il y a beaucoup d’arrivistes qui font tout et n’importe quoi pour "arriver" ! Mais je suis sûre que tu vas te débrouiller comme un chef dans ton nouveau job ! Bisous

    J'aime

    6 octobre 2009 à 12 h 23 min

  6. Les Etellois

    Le tableau que tu peins fait peur… Je n’ai jamais connu une telle ambiance au boulot, mais comme tu dis, sans doute que, la crise aidant, les mentalités changent.En tout cas, tous mes voeux de réussite à ton nouveau poste!Bises,Mo

    J'aime

    6 octobre 2009 à 18 h 26 min

  7. jo

    combien de fois m’as tu dit de ne plus regarder en arrière… tu as l’opportunité de te faire valoir dans un nouveau boulot, de montrer tes compétences reconnues par la hiérarchie, tu as un challenge à relever d’ici juin alors ma grande fonce!!! tu en as bavé, maintenant tu relèves de nouveau la tête et tu vas montrer à ces gens qui ne te respectaient pas ce que c’est d’être une battante. encore plus qu’avant… bisous et je suis certaine que dans les prochains jours, la boule aura disparu et aura fait place à ton plus joli sourire…

    J'aime

    7 octobre 2009 à 6 h 31 min

  8. Hélène

    Et c’est ainsi que j’ai craqué et que je suis en maladie depuis 3 semaines …Je te comprends à 100 % …

    J'aime

    10 octobre 2009 à 12 h 23 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s