tranche de vie !


 
 

C était l’année de mes 15 ans et en ce temps la crise d’adolescence planait, la révolte grondait en moi allez savoir pourquoi, je ne comprenais pas les grands, je contestais tout et tout le temps, les profs étaient des cons, les parents des ignorants, les portes claquaient très souvent, les prises de bec étaient monnaie courante j’avais toujours raison et ma chambre était devenue le principal centre de mon existence.

Souvent à l’intérieur je m’enfermais, j’écoutais ACDC , Scorpion, Pink Floyd, Génésis et bien d’autres encore la musique était le seul moyen de m’apaiser, le son était à fond et les tympans mis à rude épreuve mais la musique était la seule thérapie possible, vraiment .

J’avais décidé de faire une collection de briquets de toutes sortes et à chaque fois que je le pouvais, je fauchais tous ceux qui traînaient à droite et à gauche à tel point que dans la vieille panière en osier qui servait à les stocker tellement il y en avait je ne pouvais plus du tout la fermer.

A côté il y avait la chaine hifi acheté avec mes économies,symbole de puissance, de rébellion c’était le royaume, le paradis, sauf pour mes parents qui sans doute désespéraient impuissants à cette crise d’adolescence qui pour eux était affligeante .

Un jour ou j’étais de bonne volonté, j’ai décidé d’astiquer à fond ma chambre, j’ai mis comme carburant un disque assez violent qui couvrait toute la maison et je nettoyais vivement. A un moment donné, j’ai du me résigner à descendre au rez de chaussée chercher un produit pour faire briller, ma mère  était époustoufler et c’est avec une grande vivacité quelle me donna tous les moyens pour faire briquer la chambrée .

Je pris aussi le temps de discuter sans m’emporter chose qui n’arrivait jamais et de partager ce grand moment d’intimité, au fond c’était plaisant et je crois bien que cela me manquait vraiment. Après cet échange très important, je remontais en vitesse quand je fus prise d’une grande panique, de la fumée envahissait tout le premier étage et celle ci venait tout droit de la chambre, je me dirigeais vers celle ci en toussant pour me rendre compte qu’on ne voyait plus rien, le feu emportait tout et les rideaux en l’espace d’une seconde furent brûlés à tout jamais.

J’étais pétrifiée sur place, littéralement tétanisée, de la grande gueule, de la rebelle il ne restait rien qu’une pauvre fille toute affolée qui n’était capable de rien, sur ce ma mère est arrivée avec l’extincteur elle a éteint l’incendie, a appelé les pompiers qui peu de temps après sont arrivés et ont déclarés que les briquets avaient explosé .

Grâce à sa maîtrise, son courage et son sang froid, la maison entière a été sauvé, de plus elle ne m’a même pas disputé et même mieux elle m’a consolé, j’ai donc du changer de chambre mais ce jour la je me suis aperçue quelle sacrée bonne femme elle était.

Ce fût un vrai chambardement et même si parfois elle m’énervait d’un autre regard je la voyais. Aujourd’hui j’y pense encore et quand je vois mon grand garçon devenu un homme à présent qui jamais n’a eu un mauvais comportement, qui a toujours été présent avec un sens des valeurs et un coeur sur la main, j’éprouve une très grande fierté pour ce beau gaillard rempli d’humanité.

Publicités

4 Réponses

  1. guichou

    toi alors tu les auras toutes faites ! lol ! donc miss cata cela remonte à loin ! et avec ça un beau billet ! bisous

    J'aime

    21 novembre 2009 à 18 h 08 min

  2. kekos13

    Quel belle histoire, mais tu peux etre fier de toi, comme tu l’es pour ton garçon, car il n’est pas facile de reconnaitre, meme tard, qu’on a peut etre eu un comportement que l’on juge , exessif avec les gens qu’on aime. Chapeau globule, tu as de belles valeurs et un coeur sur la main………

    J'aime

    21 novembre 2009 à 18 h 11 min

  3. Franck

    c’est du vécu…. Qui n’est pas passé par là ? Enfin, tu finis sur une note optimiste !!

    J'aime

    21 novembre 2009 à 18 h 19 min

  4. Les Etellois

    Les générations se suivent et ne se ressemblent pas toujours. J’ai l’impression que tu as un sacré caractère, tout de même (et déjà brise-fer à 15 ans!), mais un bon fond d’honnêteté.Bises,Mo

    J'aime

    21 novembre 2009 à 22 h 15 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s