turbulence sur un âne !


 
Il y a plusieurs années, mon mari et moi avons décidé de visiter l’Egypte en faisant une très belle croisière. C’était le rêve, nous allions découvrir  le Nil avec ses nombreuses felouques et ses grands bateaux, les berges avec des paysages vivants où cultures et villages se suivent, les temples qui  imposent le respect et rendent pensifs, par leur taille et par les messages qu’ils transmettent et l’histoire qu’ils véhiculent.
 
Il y eu aussi les villes avec les marchés toujours très colorés ou se mêle les épices, les odeurs, les légumes et les vêtements, tout cela dans un brouhaha incessant avec les marchands qui ne vous lâchent pas tant que vous n’avez pas acheté quelque chose. La  vallée des rois qui est  un moment particulier avec les tombeaux de nombreux pharaons et la vallée des reines ou reposent des épouses royales, des filles, parfois des fils des rois .
 
Il y a eu aussi la tourista que mon mari à découvert, il devint même le champion du poussage de coude pour arriver le premier dans les WC, pourtant ce n’était pas une compétition, il était là courant et bousculant, revenant tranquillement et repartant beaucoup moins rassurant et toujours plus vite à tel point que les rouleaux de papier lotus que nous avions emmenés furent vite exterminés, il ne restait plus que les feuilles détachables,  coût un euro à chaque, un vrai commerce et une belle irritation je vous dis que ça, mais passons!
 
Le Caire fut notre avant dernière destination, indomptable, bruyante, grouillante avec la douceur de ses nuits, les mosquées, la chaleur de ses cafés, le plaisir de déambuler dans les ruelles  et surtout les trois pyramides de Khéops, khéphren, Mykérinos et le grand sphinx ou mon mari eu la généreuse idée de vouloir escalader et hop, il se foulât le pied. Il y a eu aussi le magnifique spectacle sons et lumières qui raconte l’histoire de ce lieu, j’avais la chair de poule tellement c’était beau un vrai moment de magie où on se retrouve transporté dans l’Egypte antique .
 
Notre voyage s’acheva sur la première pyramide construite à Saqqarah, dans les faubourgs de Menphis, au milieu du sable et du désert. Mon mari ne dérogea pas à la règle et fonça dans le seul bungalow qui servait de WC qu’il avait pris l’habitude de fréquenter assidument depuis notre arrivée. Pendant ce temps, je faisais la queue, car devant les pyramides il y avait des bédouins avec ânes et chameaux qui attendaient les touristes pour la plus belle des photos.
 
Mon mari arriva et il choisit de monter le chameau et à mon étonnement il tint bon de tout en haut. Pour ma part, je choisis l’âne, je mettais un pied dans l’étrier, mais  je restais cramponner sans me soulever, le bédouin voulant m’aider, saisit  les parties charnues de mon anatomie et poussa très fort à tel point que je survolais l’animal sans jamais me poser dessus. Du coup je découvris une vue aérienne du désert d’Egypte et   je vis même l’âne tourner la tête et rigoler non mais!
 
 Super globule se retrouva de l’autre côté du flanc de l’âne, le sac à dos d’un côté, une basket de l’autre et les dents de devant encastrées dans une pierre du désert, mon mari avait à nouveau disparu me laissant à mon triste destin. N’écoutant que mon légendaire courage  je me relevais, les os craquaient, les dents jouaient des castagnettes, les jambes du yoyo, mais fière je toisais la bête qui ne laissait rien paraitre.
Nous repartîmes de l’Egypte fatigués, courbaturés de partout, mais des images et des souvenirs pleins la tête et c’est ça l’essentiel!
 
Moralité:
En vérité, je ne voyage pas  pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher, simple plaisir de voyager. C’est pour cette raison que l’âne, je l’ai pas monté !
 
 
 
Puis majestueux le grand spectacle sons et lumières héops, de Khéphren et de trois Caire et le Grand SphinxLes trois pyramides du Caire et le Grand Sphinxes trois pyramides du Caire et le Grand Sphinx
 
 
 
pyramides du
Publicités

5 Réponses

  1. guichou

    un voyage sans cata pour toi …c’était impensable que dis-je inconcevable, inimaginable, impossible !!! morte de rire en lisant le passage sur ton "montage" sur l’âne ! mais avec toi innénarable !! bisous

    J'aime

    30 novembre 2009 à 19 h 42 min

  2. Les Etellois

    Globule, y-a-t-il des circonstances dans lesquelles il ne t’arrive RIEN?Bises,Mo

    J'aime

    30 novembre 2009 à 21 h 59 min

  3. kekos13

    Voila un beau voyage qui t’as laissé plein de souvenirs, je suis morte de rire, et je pense que tu devrais, pour un prochain séjour prendre ton dentiste avec toi, il serait content d’etre sur place, c’est sure, cà à du te changer de son cabinet ou tu as fait la girouette….. Bisous

    J'aime

    30 novembre 2009 à 22 h 37 min

  4. ♥♥♥Ghislaine♥♥♥

    J’imagine la course aux toilettes !!!pas le temps de prendre un ticket dis donc !!une amie m’avait raconté ça aussi !!!bisous ma globule

    J'aime

    1 décembre 2009 à 7 h 26 min

  5. joelle

    moi, j’ai eu le récit en direct live et je pleurais de rire, n’est ce pas ma joce ?????? ben oui, miss cata porte bien son nom !!!Bonne journée ma pucePlein de bisousssss

    J'aime

    1 décembre 2009 à 8 h 20 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s