Le mousse et le commandant !


Atelier de chez Zéphyrine

  

avec les mots en OUSS

 

  Le commandant du pousseur transportait maintenant de la gargousse et des vousseaux . Il   naviguait sur la rivière Houssière.

Cétait un homme crapoussin, voir même poussah  qui toussotait souvent. Il était toujours accompagné de son chien, un animal goussaut qui n’était pas de tout repos.

Il avait la fâcheuse manie de vérifier s’il avait bien sa chique dans le goussetIl  montrait son dentier  jaunissant en gloussant régulièrement et c’était bien répugnant .

 Son moussaillon, plutôt maousse était un ex détrousseur. Un broussard pas du tout froussard qui venait de la cambrousse.

 Il était chargé de venir à la rescousse à chaque fois qu’il le fallait et dans sa chemise lousse, il ressemblait à un petit mousse avec sa drôle de frimousse.

 Maintenant,il  passait  le houssoir préparait  les pamplemousses, les mousserons et le mousseau , une spécialité de la Toussaint.Tout ca  avec un moussoir et une cuillère en houssine dont il était fier.

Il époussetait souvent ce qui rendait sa respiration poussive  et poussait la chansonnette en se trémoussant comme un poussin posé sur un coussin .

  

Moralité

Voyager de n’importe quelle façon,  cela  fait travailler l’imagination ! 

 

 

Publicités

10 Réponses

  1. joellechoupinette

    Ouffffff je n’en peux plus de tous ces « ousse » lol !!!! joli exercice tite puce !!!
    Bonne fin de soirée
    Bisousssssss

    J'aime

    5 décembre 2010 à 20 h 57 min

  2. Joli!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bravo. Plein de « ouss » bien placés et à bon escient!
    Génial.
    Tu as révisé tes tables en lisant mon etxte en patois.
    Je ne sais plus, qui, dans les coms. A parlé de « rouchis ».
    Pas du tout, le Rouchis n’est pas le patois du Nord, c’est du patois du pas de calais et de la picardie (artois)
    J’y tiens à mon patois du nord. Et de plus celui d’min coin, pas celui de lille et armentières ou tourcoing, qui ne ressemeblent en rien à celui çi.
    Bisous bisouS
    ARLETTE

    J'aime

    6 décembre 2010 à 0 h 51 min

  3. Ghislaine

    et ce voyage imaginatif me plait bien !!
    nous voila embarqué avec les deux zigs de mer !!

    J'aime

    6 décembre 2010 à 8 h 45 min

  4. Super ton texte Globule, et avec chaque fois une morale..bravo à toi..
    Cha ne chent pas le rouchi ichi!..

    J'aime

    6 décembre 2010 à 9 h 41 min

  5. soryu64

    et toi tu me fais travailler du chapeau ! 😀 avec tous ces mots que tu dégottes je ne sais où, j’en ai le vertige à chaque fois ! 😀 Mon dictionnaire est ouvert, je ne veux pas mourir idiote, je vais donc le feuilleter fébrilement ! 😀 Gros bisous.

    J'aime

    6 décembre 2010 à 14 h 53 min

  6. soryu64

    j’ai appris que la houssine était une baguette de bois flexible ! Alors, une cuillère en houssine, c’est pour manger quoi ? de la marmelade ? des yaourts ? Faut pas que ce soit trop lourd ! 😀

    J'aime

    6 décembre 2010 à 15 h 00 min

  7. Ca c’est certain ton imagination travaille, des mousserons aux pamplemousses donne nous la recette.
    Beau travail encore une fois, bises.

    J'aime

    6 décembre 2010 à 15 h 22 min

  8. Non, c’est trop pour moi : tous ces mots que je ne connais pas : je vais faire un nervous breakdown!

    J'aime

    6 décembre 2010 à 18 h 25 min

  9. koquin37

    bien vu moussaillon!

    J'aime

    7 décembre 2010 à 7 h 13 min

  10. Pingback: Récapitulatif de l’ “écriture en folie” semaine 35 en “OUSS” «

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s