La cuillère !


Atelier de chez Séverine

 

avec les verbes :

 achever, apporter, appliquer, applaudir, apposer, aggraver,approfondir, abaisser.

 

  Je ne sais pas si vous allez applaudir à l’histoire que je vais vous conter mais en tout cas, je vais essayer de vous la narrer avec beaucoup de panacée.

 L’histoire se passe sur notre lieu de travail à l’hôpital. Mon collègue et moi, nous prenions une pause à la machine à café des urgences. Nous venions d’achever les soins d’un patient et, sans vouloir approfondir la situation, nous avions besoin d’un remontant.

 Le café de Bernard était sucré et une belle cuillère en plastique, genre bâtonnet nageait au milieu du lait.

 Comme je ne veux apporter aucune modification a ce qui s’est passé et, que je veux m’appliquer à établir la stricte vérité, il faut que vous sachiez que mon ami avait la fâcheuse manie de coincer une allumette ou une cuillère entre ses dents et de mâchouiller.

 A chaque fois, en rigolant, je lui disais qu’un jour, il finirait par l’avaler et bien, chose fut faite . En voulant s’abaisser pour refaire son lacet, il eu un hoquet et allez savoir pourquoi, de ce pas, la cuillère, il avala.

 Celle ci, bien incrustée continua son chemin sans s’arrêter. Et sans vouloir aggraver la situation, elle longea la trachée pour dans les intestins, aller se loger.

 Résultat, aux urgences nous nous sommes encore retrouvés. Le médecin était mort de rire quand nous lui avons raconté et, il envoya Bernard à la radiographie. Après réflexion intensive, il fut décidé que la cuillère, par les voies naturelles elle passerait,ce qui risquait tout de même de ne pas être chose aisée .

  Pendant plusieurs jours, Bernard, faisait une drôle de tête à chaque fois qu’il s’asseyait et il devait surveiller tout ce qui sortait. Victoire, un mercredi matin,après avoir passé un bon moment dans les WC il sortit tout guilleret.

 Depuis, dans un coin de la machine à café, j’ai apposé la date de ce fait vraiment pas coutumier.

Publicités

10 Réponses

  1. Dans le fond il était sur place le pauvre, mais dans une situation bien embarrassante vis à vis de ses collègues qui ont sûrement été sans pitié.
    j’ai eu une fois un tour à peu près pareil, à part que c’est en mangeant du choux avec du lapin, me suis coincée dans le gosier un os de lapin.
    cet A.M je travaillais avec l’ORL qui affolait m’a faite conduire directement au CHU de lille,
    c’était soit disant à prendre au sérieux
    et que oui, je fus endormis, et ils ont enlevé ce bout d’os, résultat 5 jours d’hospitalisation, pas de voie naturelle chez moi.
    Bonne soirée
    Bisous
    mamie Mandrine

    J'aime

    14 janvier 2011 à 17 h 52 min

  2. Eh bien dis moi il s’en passe des choses du côté de la machine à café , qu’est ce qu’il a du entendre le collègue pour avoir un hoquet .
    Remarque voilà un texte qui mériterait de passer dans un fascicule de prévention des risques du travail .
    Bonne soirée et bravo pour ton texte .
    Bisous

    J'aime

    14 janvier 2011 à 17 h 57 min

  3. Ghislaine

    heureux que ce n’etait pas un couteau
    il se serait fait une appendicectomie
    a l’aveuglette lol

    J'aime

    14 janvier 2011 à 18 h 19 min

  4. sev1973

    bonsoir globule eh bien eh bien !!!
    quel miracle a eu ton collègue
    bon je valide ton inscription ainsi que ton texte gros bisou et bonne soirée et merci à toi de ta participation

    J'aime

    14 janvier 2011 à 19 h 05 min

  5. bONSOIR

    mais quelle histoire !!!
    pas mal trouvé avec de la recherche
    moi hihihi j’ai 4 lignes
    l’esprit en panade en cette fin de semaine
    merci pourle com’
    bizz
    Tite Lili

    J'aime

    14 janvier 2011 à 19 h 16 min

  6. Je me souviens bien de cette mésaventure qui m’avait fait bien rire à l’époque et j’en rigole encore en lisant ton billet ! lol ! ah sacré Nanard !
    Bisous

    J'aime

    14 janvier 2011 à 21 h 25 min

  7. soryu64

    sans blague… c’est une histoire vraie ? Si vous rigolez maintenant, cela n’a pas du être le même tabac ce jour- là ! Oh boudiou ? Moi qui « m’escane » même avec une goutte d’eau, qu’est-ce que j’aurais eu peur d’avaler une cuillère ! 😀 Bisous.

    J'aime

    14 janvier 2011 à 21 h 56 min

  8. Tout ce qui rentre d’un côté doit ressortir de l’autre mdr!!! si ça coince c’est pénible.
    tu as bien fait de noter la date, c’est à retenir.
    bisous et bonne fin de semaine.

    J'aime

    15 janvier 2011 à 10 h 04 min

  9. Tu nous l’avais narré à une époque et c’était déjà à pisser de rire, mais raconté comme maintenant, c’est encore mieux!
    Bises,
    Mo

    J'aime

    15 janvier 2011 à 20 h 50 min

  10. josie

    ce que nous avions ri à l’époque et raconté en direct avec tes gestes c’était encore plus à mourir de rire; pauvre nanard, il lui en arrivait toujours une… quand nous raconteras tu à nouveau l’histoire de l’armoire. celle ci aussi nous a fait bien rire du moment que tu en es sortie indemne.. bisous ma copine on a bien ri ce soir aussi.. à demain pour le café

    J'aime

    15 janvier 2011 à 23 h 39 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s