Histoire vraie !


Atelier d’écriture chez Ghislaine

 

écrire un texte

 ayant pour lieu La Forêt

et

 la phrase:  il ou elle était là qui me regardait

 

 Grand mère et maman partaient sur les sentiers de la forêt, avec une oie échangée contre des barres de chocolat, du café, du sucre, aux paysans du village d’à côté.

 Elles devaient rentrer à la maison avant  l’heure du couvre feu. Sinon, elles seraient en danger et l’ennemi pourrait alors les emmener et les questionner.

 Il était tard, elles avaient peur car dans le cou du volatile vivant, un billet était caché. Dans peu de temps, les Allemands allaient commencer à tourner et il fallait se dépêcher d’arriver pour transmettre le message tant espéré.

En retard, elles prirent la décision de longer la rivière, en se cachant le long des fourrés. L’oie ne cessait de cacarder au risque de se faire  repérer par des soldats qui patrouillaient.

A un moment donné, elles entendirent des bottes claquer. L’oie criait et mamie du lui tordre le cou sans pitié. Pourtant cela n’empêcha pas un soldat de s’approcher.

 Maman me raconta l’histoire.

 En relevant la tête, j’ai vu qu’il était là et qu’il  regardait  de ses immenses yeux bleus délavés. J’avais les jambes qui tremblaient et la bouche toute séchée. Je ne sais pourquoi après un moment de silence,  il nous fit signe de passer en agitant le bras pour nous dire de filer.

 Je suis certaine qu’il savait et pourtant, même avec la peur, je ne pu m’empêcher de me retourner. Nos regards se sont croisés et j’ai compris qu’il n’a cessé de nous regarder nous éloigner.   Nous avons continué d’avancer et jusqu’à la maison,  plus un mot avec grand- mère nous avons prononcé.

 Grand -père attendait car il devait communiquer le papier aux FTP ( francs tireurs partisans ) ce qui fût fait.

 Aujourd’hui  raconte maman, je repense surtout à ma mère, petit bout de femme extraordinaire, courageuse et téméraire, qui ne cessa à sa manière de lutter pour retrouver la liberté.

Et pour moi, petite fille de cette femme hors du commun,  en cet instant je  ressens une immense fierté.

Publicités

16 Réponses

  1. soryu64

    et moi, ta copine du net, j’en ai le cœur serré aussi. Quelle drôle d’époque, quel courage il leur a fallu à toutes ces femmes pour lutter afin que leur petite famille ne manque de rien.
    Merci de ce témoignage émouvant Joce. Gros bisous…et arrête de menacer mes fesses… ce n’est pas les coups que tu pourrais y donner qui les feraient devenir plus plates ! Malheureusement ! 😀
    Gros bisous.

    J'aime

    24 mai 2011 à 21 h 34 min

  2. C’est superbe et prenant cette histoire … bravo à toi ! Tu peux oui, être fière de ta maman !
    Sincèrement,
    C☼lette ☺

    J'aime

    25 mai 2011 à 2 h 17 min

  3. monbanc

    Et tu peux être fiere, un bel hommage aux combatants de l’ombre , ils ont su contrecarré l’attitude du gouvernement Laval et Pétain et sacrifié beaucoup pour la dignité des hommes.
    Bonne journée

    J'aime

    25 mai 2011 à 4 h 45 min

  4. Ghislaine

    cette époque a connu bien des femmmes et des hommes héroiques……….. et le smentalités étaient bien plus belles que celles de nos jours………..
    merci Globule

    J'aime

    25 mai 2011 à 8 h 04 min

  5. koquin37

    Une belle histoire d’ un temps passé et un rappel que les femmes ont souvent plus de courage que les hommes!
    tu peux être fière de ta grand -mère!
    l’histoire ne dit pas si l’oie était bonne?!

    J'aime

    25 mai 2011 à 9 h 03 min

  6. Pingback: Récapitulatif semaine 34 Année 2 « L'atelier de Ghislaine

  7. mamienicole

    de la fierté tu peux ressentir ,oui c’est vrai.
    Bonne journée .Bisouss

    J'aime

    25 mai 2011 à 13 h 22 min

  8. Martine Bond

    Bravo, on peut être fiers effectivement d’une telle histoire.
    Merci ma belle et bisous

    J'aime

    25 mai 2011 à 13 h 44 min

  9. Les oiseaux parlent !

    Pire que les femmes de marins !
    Et j’espère qu’on y reviendra pas … en Fran ce … car ailleurs … c’est toujours d’actualité !
    Bises
    Fr@ne

    J'aime

    25 mai 2011 à 14 h 10 min

  10. C’est une très belle anecdote, c’est vrai que dans tous ces soldats beaucoup étaient forcés mais ils n’étaient pas tous méchants.
    C’était une femme courageuse mais sa joie a du être immense à la libération.
    bisous

    J'aime

    25 mai 2011 à 14 h 46 min

  11. Voilà une histoire extraordinaire, merci de la partager avec nous..
    J’ai ouvert un blog où je ne pose que mes créas flashs et c’est ici:
    http://monblogdeflashs.wordpress.com/

    J'aime

    25 mai 2011 à 17 h 19 min

  12. Merci pour cette superbe histoire qui montre bien que les femmes ont joué un rôle tout aussi important que les hommes avec froid un sang froid extraordinaire .
    Bonne soirée
    Bisous

    J'aime

    25 mai 2011 à 20 h 40 min

  13. Que dire de plus que ce que je lis sur tous les commentaires précédents? Mais pourquoi dire autre chose que ce qui fait l’unanimité?
    J’éprouve le plus profond respect pour ta grand-mère.

    J'aime

    26 mai 2011 à 14 h 37 min

  14. oui, il leur en a fallu du courage à tous ceux et toutes celles qui, comme ta maman on bravé bien des dangers en cette triste période !

    J'aime

    27 mai 2011 à 19 h 02 min

  15. Coucou …
    Oui, bien belle histoire …Qui heureusement a bien fini, ce qui n’était pas le cas pour bon nombre de ces gens disons « héroïques! »
    Les mentalités d’autrefois étaient bien solidaires et volontaires avec audace et courage pas comme de nos jours où l’individualisme et l’égoïsme prennent toute la place !…
    Beau partage et bel hommage que tu as présenté !…
    Bon week end .. @+

    J'aime

    28 mai 2011 à 3 h 55 min

  16. je pense a toi avec mon cœur mon plus beau bonheur c’est de recevoir vos petits mots de tendresse d’amitié de réconfort
    les journées s’écoulent doucement , le printemps va laisser place a l’été , moi je n’aime pas avoir trop chaud , juste comme le printemps , douce pensée qui vole vers toi Amélie

    J'aime

    30 mai 2011 à 11 h 22 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s