Aux abris !


 

Atelier de Mumu

Avec :

Plan, abri, attendre, heure, reculer, regarder, hésiter, nuit

 

En cette heure tardive et par une nuit glaciale de février, le bruit sourd des avions, une fois de plus a résonné. La sirène, haut perchée sur un toit abimé, a hurlé pour prévenir les gens effrayés et déboussolés de partir se mettre à l’abri sans plus hésiter.

Le plan est bien rodé. Des files silencieuses de vieillards, femmes et enfants, même pas habillés, longent les murs sans se faire remarquer.

Pas la peine de regarder en arrière, ni de reculer. Un seul but, une seule pensée. Rejoindre  les caves froides pour se protéger et attendre en priant que cesse le bombardement.

Publicités

9 Réponses

  1. Très beau texte Globule ! Bonne continuation de cette soirée pour toi, douce nuit reposante et agréable demain !
    En toute amitié,
    C☼lette 😀

    J'aime

    16 août 2011 à 18 h 38 min

  2. Un texte qui remet en mémoire des instants que beaucoup de personnes ont vécus , que d’autres vivent malheureusement encore .
    La guerre où qu’elle soit est toujours un condensé de larmes .
    Bonne soirée
    Bisous

    J'aime

    16 août 2011 à 19 h 50 min

  3. ……, et ils en gardent encor des souvenirs, de ces bombardements et ces avions, bravo, un texte beau et émouvent, bisous

    J'aime

    16 août 2011 à 20 h 27 min

  4. soryu64

    eh bien, ça ne rigole plus ici ! Pourvu qu’un jour nous ne connaissions pas ce genre de misère. Je les vois tes personnages et je tremble pour eux.
    Bisous.

    J'aime

    16 août 2011 à 21 h 39 min

  5. josie

    brrr! froid dans le dos avec ce texte…bisous

    J'aime

    17 août 2011 à 10 h 50 min

  6. Ca me rappelle ce que me racontait ma mère, tous aux abris et comme elle vivait près d’une gare c’était souvent.
    Bises

    J'aime

    17 août 2011 à 11 h 59 min

  7. monbanc

    Souvenirs pour certains, réalité (encore) pour d’autres. Dî djû ! quand il s’agit de détruire, l’homme fait toujours preuve d’imagination et trouve à chaque fois les moyens financiers pour le faire.
    Bon texte je trouve.
    Bonne soirée

    J'aime

    17 août 2011 à 12 h 30 min

  8. Ca change du précédent, mais c’est aussi bien torché, si je puis dire…

    J'aime

    17 août 2011 à 17 h 52 min

  9. Des moments effrayants sans aucun doute !

    J'aime

    18 août 2011 à 8 h 30 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s