Boudiou, mais quelle journée !


 

Il y a des jours ou il ne fait pas bon aller bosser. Aujourd’hui fût une mauvaise journée et le résultat c’est que je suis toute énervée.

Bon au lieu de continuer à m’exciter, je vais vous raconter ce qui est arrivé. Déjà, j’arrive à l’hôpital en retard. Bon sang, le réveil n’a pas sonné ou alors c’est moi qui a capoté.

Bref, je pars au boulot  pas vraiment réveillée. Je monte dans la voiture et j’oublie de me baisser . Du coup, je fais une rencontre avec le haut de la portière qui visiblement me laisse a moitié assommée et d’ailleurs je crois bien que je suis à moitié scalpée.

Ca commence mal et ce qui est sur c’est que ca va continuer . Je roule et j’écoute les infos. Les sages ( tu parles ) viennent d’abroger la loi sur le harcèlement sexuel et je suis scandalisée, ce qui m’oblige ben oui les amis,  à vociférer.

Cela n’a pas échappé a un conducteur  qui se demande bien ce qui peut se passer dans la voiture d’à coté. Bon, j’essaie de me calmer en écoutant Queen sur un CD.

J’arrive au boulot. Je vais m’expliquer sur ce retard et même mon chef comprend en voyant les traces de l’oreiller qui sont si bien marquées . Ensuite, je dois partir me changer mais, hors de question d’aller travailler sans avoir bu un bon café.

Voilà, la série noire continue. La cafetière est bien à sa place mais les dosettes ont toutes été utilisées. Marre, marre, marre non mais !

Bon, la journée continue sur un rythme effréné. Le téléphone sonne dans mon bureau et je dois partir en vitesse donner des informations au médecin qui fait sa tournée.

Je laisse le bureau entre baillé quelques minutes seulement. Quand je reviens, je vois de loin un individu en sortir avec mon sac à main sous le bras et qui part à vitesse grand V.

L’espace de quelques secondes celui- ci est entré et a volé le sac que je n’avais pas eu vraiment le temps d’enfermer.

Je cours derrière, et miracle, j’arrive à le rattraper. Il menace, m’insulte et il sort un couteau. Je suis aidée par  la sécurité qui est arrivée. Voilà, le sac retrouve sa propriétaire  qui  après avoir vérifié le contenu va le ranger dans son casier.

Bon, une plainte est  déposée  au commissariat. Ce qui est énervant c’est que ce n’est pas la première fois que des individus viennent voler et ce sont souvent des personnes malades et alitées qui en font les frais.

Du coup, c’est l’heure de m’en aller après une journée des plus mouvementées. Et comme je suis plutôt remontée, je voulais vous faire partager ces doux moments  d’intimité de la vie des personnels des hôpitaux. 

Publicités

9 Réponses

  1. Ben oui, les malades volent… Ils s’ennuient, faut croire. Quand mon beau-père était à l’hôpital, atteint d’une longue maladie, si tu vois ce que je veux dire, il y avait à son étage (soins palliatifs) une kleptomane à l’esprit manifestement vacant qui visitait toutes les chambres sans s’occuper si ces chambres étaient vides ou non. Nous l’avons vue entrer, comme un zombie sans paraitre nous voir, se diriger vers le placard, prendre des vêtements, et ressortir. Le tout sans dire un mot.
    C’est simple, quand il manquait quelque chose quelque part, le personnel allait directement vérifier dans sa chambre, ce qui ne provoquait pas la moindre réaction de sa part d’ailleurs.
    Mais le cas que tu cites semble un peu différent.
    Bises,
    Mo

    J'aime

    4 mai 2012 à 17 h 20 min

  2. soryu64

    Mais c’est incroyable ce culot. Quelle journée dis donc. Tu as eu du bol de récupérer ton sac et surtout du courage pour te lancer à la poursuite du voleur. Bisous.

    J'aime

    4 mai 2012 à 19 h 06 min

  3. une chance encore d’avoir récupéré le sac mais quelle journée … effectivement
    bon courage

    J'aime

    4 mai 2012 à 19 h 33 min

  4. Eh bien dis donc en effet une journée éprouvante pour toi . Tu as eu de la chance de ne pas recevoir de mauvais coup , visiblement cette personne était menaçante. L’hôpital n’est pas un havre de paix et je trouve que le personnel est de plus en plus confronté à la violence .
    Bon courage
    Bisous

    J'aime

    4 mai 2012 à 21 h 28 min

  5. En effet ce n’était pas ta journée, heureusement qu’il ne t’a pas plantée avec son couteau.
    Même dans les hôptaux il n’y a plus de sécurité, on rentre comme dans un moulin mais c’est aussi de but, sinon pas de visiteur, ni de consult.
    Bisous et bon week end.

    J'aime

    5 mai 2012 à 7 h 56 min

  6. je devais te répondre, suite à ce que j’avais lu, et après ma petite fille est arrivé et j’ai tout laissé en plan,
    bon cette mauvaise journée est passée, maintenant je suis sûr que ton sac sera surveillé, mais alors quelle chance et quelle cran tu as eu, bravo…
    le monde devient fou
    je vais me mettre devant la télé pour voir qui qu’on va avoir comme président et si cela ira mieux, suis assez sceptique
    bonne soirée
    bisous
    Mamie Mandrine

    J'aime

    6 mai 2012 à 17 h 23 min

  7. scuse je viens me déconnecte des mails
    re-bisous

    J'aime

    6 mai 2012 à 17 h 23 min

  8. Tu es remise de tes émotions?
    Bon mardi.

    J'aime

    8 mai 2012 à 8 h 14 min

  9. bon mercredi à toi globule j espere que tu as zappe cette mauvaise journee avec plein d autres beaucoup plus joyeuses

    J'aime

    9 mai 2012 à 8 h 12 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s